Beyrouth, perle de la Méditerranée

Air France propose des vols quotidiens en provenance des grands aéroports canadiens : Montréal, Calgary, Ottawa, Toronto, etc. à destination de Beyrouth, capitale du Liban. Nos vol pas chers pour Beyrouth comprennent toujours une escale, souvent à Amsterdam ou Paris. En tout, comptez une vingtaine d'heures de voyage et sept heures de décalage horaire. Par exemple, si vous partez à 10 heures de Montréal, à Beyrouth, il est déjà 17 heures.
Beyrouth est une ville de 360 000 habitants. L'agglomération urbaine regroupe près de deux millions d'habitants, soit près de la moitié de la population libanaise.
La ville plonge de façon abrupte vers la mer Méditerranée. Le littoral compte notamment des falaises. Beyrouth possède deux collines : Achrafiyed, à l'est, et Ras-Beyrouth, à l'ouest. Le quartier le plus ancien est le centre-ville. On y trouve la place de l'Etoile, le parlement, le Sérail, etc.
La meilleure période, pour partir du Canada à Beyrouth, est sans doute les mois d'avril et d'octobre, des mois peu pluvieux avec une température agréable d'environ 23 degrés. En effet, Beyrouth jouit d'un climat méditerranéen, avec des étés chauds et humides et des hivers doux et pluvieux.

Beyrouth, le " Paris du Moyen-Orient "

Acheter un billet d'avion pour Beyrouth vous permettra de découvrir ses mille et une curiosités. La capitale libanaise est d'ailleurs appelée le " Paris du Moyen-Orient ", en raison de son architecture européenne et de sa multitude de cafés en plein air, que l'on retrouve notamment dans le centre historique. Le centre-ville comprend donc des cafés, mais aussi des restaurants, et des boutiques de marques de luxe européennes. Il faut dire que jusqu'en 1943, le Liban était un protectorat français.
La ville a dû se reconstruire après la guerre brutale qui a opposé Chrétiens et Musulmans en 1975, et encore après la guerre avec Israël en 2006.
Aujourd'hui, Beyrouth a retrouvé son statut de ville historique, culturelle et intellectuelle du Moyen-Orient, dont l'histoire remonte à plus de 5000 ans. Partez donc à la découvertes des nombreux musées : musée national, musée Sursock, le musée de l'AUB, consacré à l'histoire et l'archéologie, mais aussi la Matignon gallery, dédiée à l'art contemporain, etc.
De nombreux parcs et places valent également le détour, comme la place de l'Etoile, en centre-ville, le Sanayé Park ou encore le Jardin des herbes.
Beyrouth est également réputée pour bénéficier d'une vie nocturne intense, avec de nombreuses discothèques, bars, restaurants.

Voyager à Beyrouth : les questions pratiques

A Beyrouth, vous atterrirez, avec Air France, à l'aéroport international Rafik-Hariri , situé à 7 km au sud de Beyrouth. S'il n'existe pas de navettes en direction du centre-ville, vous pourrez utiliser un des nombreux taxis. En ville, il est préférable de ne pas circuler en voiture, en raison du trafic. S'il existe un service de bus, la meilleure façon de découvrir Beyrouth est sans doute d'être à pied, puisque le centre-ville est assez condensé.
Pour entrer sur le territoire libanais, tout citoyen canadien a besoin d'un passeport valide au moins six mois après votre date de départ prévue du Liban, et d'un visa, valable pendant au moins toute la durée de votre séjour. Si vous ne voyagez pas qu'à Beyrouth, vous devrez faire preuve d'une grande prudence, notamment dans les régions proches de la frontière syrienne, en raisons des affrontements dans ce pays, ainsi qu'à la frontière avec Israël, puisqu'un accord n'a pas encore été trouvé concernant cette même frontière (rappelons qu'en 2006, l'armée israélienne a mené une opération visant le Hezbollah, qui a détruit notamment des quartiers à Beyrouth).
La devise, au Liban, est la livre libanaise. Les cartes de crédits et dollars américains sont souvent acceptés, et les guichets automatiques sont nombreux.

Pour en savoir plus :